J’aime Bangkok. Après y avoir effectué plusieurs visites ces dernières années, je peux affirmer que c’est l’une de mes villes préférées.  Je considère insensée toute personne qui se rendrait directement sur les plages paradisiaques sans passer par la capitale. Bangkok est une ville survoltée et bruyante. C’est aussi une ville historique, mystique, envoûtante. Mais si j’aime tant Bangkok, c’est avant tout pour la diversité de ses expériences culinaires.

Vous y trouverez une quantité infinie de gargotes de rues qui font de Bangkok la capitale mondiale de la street food. Quel bonheure de pouvoir se délecter tout au long de la journée d’en cas à des prix défiant toute concurrence. L’amateur de cuisiner de rue n’est pas exigeant en terme de propreté, il ne rechigne pas à s’installer sous un ventilateur usé par 38 degrés, ou à partager sa table avec touristes et habitués. Flânant dans les rues, il se surprend à avoir faim sitôt le dernier repas terminé. Se rêve Indiana Jones prêt à avaler des tarentules et autres insectes grillés sur Khao San Road. Se laisse aller à boire des bières bien fraîches assis sur un tabouret, regardant le spectacle de la rue se dérouler sous ses yeux…

Vous le devinez, la street food n’est pas destinée à tous. Bonne nouvelle pour les plus frileux : hors de la cohue des cantines de rue, la scène gastronomique grandit. De nombreuses expériences culinaires abordables, entre tradition et modernité, s’offrent aujourd’hui aux touristes comme aux habitants de la ville. Voici mes 5 bonnes adresses à Bangkok :

5 –  Nahm

Le Chef australien David Thompson tient la cuisine du Nahm, dans le district de Sathorn, qui se dresse à la 5e place du classement San Pellegrino 2017 des meilleurs restaurants du monde (il était 13e lorsque nous y sommes allés en 2014). On y vient pour la cuisine thaï authentique, équilibrée et élégante, mais aussi pour le très sophistiqué décor du restaurant, situé dans l’hôtel Como Metropolitan Bangkok. L’expérience a un prix, mais il est dérisoire lorsque l’on considère sa grande qualité : le set menu, qui pioche dans la carte pour faire découvrir plusieurs plats, coûte 2750 baths par personne, taxes comprises (environs 70€). Dans la tradition asiatique, les plats principaux sont servis à table en même temps afin d’être partagés par tous les convives.

Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 14h puis de 19h à 23h / Ouvert de 19h à 23h le samedi et dimanche.

Attention : ici on respecte le dress code (« smart casual », pas de shorts, ni de chaussures ouvertes pour les hommes !) et la réservation est fortement conseillée.

comohotels.com/metropolitanbangkok

2 – Sri Trat

Ouvert en février 2017, Sri Trat se trouve dans le quartier de Sukhumvit. Perle de gastronomie thaï, le restaurant est spécialisé dans la cuisine de la province de Trat, à l’Est du pays, d’où les propriétaires sont originaires. La déco, subtil mélange de tradition (la belle maison en bois) et de modernité (les jolis canapés en cuir bleu, la peinture au sol) fait du restaurant un environnement chic mais confortable. Côté cuisine, on trouve des plats traditionnels avec des ingrédients venus de la province de Trat ainsi que des compositions plus créatives (n’hésitez pas à essayer les  surprenants dips). La carte des cocktails est inventive et intrigante. C’est le lieu idéal pour une cuisine différente, parfois difficile à trouver dans la capitale.

Notre addition : 1370 baths (environs 35€) pour deux, avec plusieurs plats à partager et deux boissons non-alcoolisées.

Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 12h à 23h

facebook.com/sritrat

3 – Err : Urban Rustic Thaï

Err est l’endroit parfait après une visite du Wat Pho ou du Palais Royal. Il dispose d’une toute petite terrasse et d’un intérieur très urbain, avec briques apparentes, affiches stylées et graffitis aux murs. Le nombre de couverts est limité aussi peut-il être bon de réserver avant de s’y rendre selon la saison. Le menu se compose de plats réalisés à partir d’ingrédients frais et de qualité, inspirés de la street food asiatique. Commandez plusieurs portions de pickles, conserves, salades et autres mets croustillants et partagez-les. C’est ça, l’esprit du Err !

Notre addition : 812 baths (environs 20€) pour plusieurs portions à partager et deux boissons non-alcoolisées.

Ouvert du mardi au dimanche, de 11h à 23h

errbkk.com

4 – Mori Kitchen Lab

Les cours de cuisine de Mori nous ont été conseillés par des amis d’amis et nous n’avons pas été déçus. Dispensés dans la joie et la bonne humeur dans un grand laboratoire fonctionnel par la jeune femme et sa mère, grande cuisinière elle-même, les cours peuvent être créés sur mesure selon vos envies. D’une durée de 4h environs, chaque cours permet de réaliser quatre à cinq recettes qui sont ensuite dégustées sur la jolie table du coin salle à manger. Une super option si vous voulez vous initier à la gastronomie thaï de manière ludique et agréable.

Notre addition : à partir de 2000 baths (environs 50€) par demi-journée par personne.

Cours en anglais. Retrouvez Mori Kitchen Lab sur Facebook 

5 – Chinatown

Ahhh, la cuisine de Chinatown. Certes, on s’éloigne ici de la cuisine traditionnelle thaï, mais comment passer à côté de ce dépaysement culinaire total ? Dans les ruelles étroites du marché, vous trouverez certainement des produits dont vous n’avez jamais entendu parler, et il faut parfois avoir l’estomac bien accroché pour pouvoir avancer. Aux alentours, vous serez constamment tentés de goûter et d’expérimenter des mets incongrus tels que la soupe de nids d’hirondelles, la galette d’huîtres croustillantes ou encore le plus traditionnel bao. Par ailleurs, le quartier se dote maintenant d’une multitude d’endroits branchés tels que le Tep Bar ou le Ba Hao, où vous pourrez vous rendre pour boire un cocktail en fin de journée, grignoter des tapas thaï et écouter de la musique live.

Un grand merci à Dam, Arthur et Ome pour leurs bonnes adresses 🙂